Fiche d'entretien Lasius americanus (fourmi américaine des champs de maïs)

Ce guide a été compilé et écrit par serafine du serveur discord 'Ants and Antkeeping', qui peut être trouvé ici. https://discord.gg/YbZGvtR3

Ce guide a été publié avec la permission des auteurs. L'article original peut être trouvé ici. Le guide original est pour Lasius niger, qui est presque identique à Lasius americanus, je l'ai édité comme tel.

https://www.reddit.com/r/antkeeping/wiki/caresheets/lasius_niger

Fiche de soins - Lasius americanus

Lasius americanus peut être trouvée dans tout l'hémisphère nord, c'est l'une des fourmis les plus abondantes en Amérique du Nord et une très bonne espèce de fourmi de compagnie. Ils se sont très bien adaptés aux établissements humains et sont particulièrement dominants dans les zones urbaines. Ils envahissent parfois les maisons, mais ils nichent rarement à l'intérieur des maisons et ne sont donc pas considérés comme des fourmis domestiques. Ils déploieront de grands efforts dans leur recherche de conditions de nidification parfaites - des études ont montré que certaines colonies transportent leur couvée dans des nids satellites sur les toits de bâtiments de 50 mètres de haut pour bénéficier de la chaleur intense là-haut.

Beaucoup de gens pensent que parce que ces fourmis sont si abondantes, elles seraient ennuyeuses, mais ce n'est pas le cas. Lasius americanus est incroyablement résilient, actif, à croissance rapide, agressif, recrute très efficacement et domine complètement les zones dans lesquelles il a réussi à s'établir, anéantissant les autres colonies de fourmis qui se retrouvent sur son territoire avec une grande efficacité.

Cette espèce est souvent confondue avec L. neoniger, pallitarsis et crypticus. En règle générale, L. americanus est plus foncé et est plus répandu dans des conditions humides, et vole beaucoup plus tôt que les autres espèces, qui commencent leurs vols en août-septembre.

 Lasius americanus a été initialement décrit comme une sous-espèce de Lasius niger . Plus tard, il a été considéré comme synonyme de Lasius alienus, jusqu'en 2018 où il a été renommé Lasius americanus


Taxonomie

-Famille : Formicidae/fourmis (Latreille, 1809)

--Sous-famille : Formicinae/fourmis cochenilles (Lepeletier, 1836)

---Tribunaux : Lasiini (Ashmead, 1905)

----Genre: Lasius (Fabricius, 1804)

-----Sous-genre : Lasius s. str. (Fabricius, 1804)

------Espèces: Lasius americanus ( Emery, 1893 )


Informations de base

Origine : Canada, États-Unis

Habitat: Préfère les climats chauds et tempérés, évite les bois et les landes ombragées. Est bien adapté aux environnements urbains et peut être trouvé dans les villes, les parcs, les jardins et les acres, parfois jusqu'à plus de 100 nids par 100 m².

Forme de colonie : monogyne, très agressive envers les autres fourmis, très dominante dans les zones sous son contrôle* Il existe une souche polygyne moins agressive et plus petite

Taille de la colonie : jusqu'à 50.000 travailleurs

Âge de la colonie : jusqu'à 25 ans

Fondateur : claustral, jusqu'à 25% dans la pléométrose

Ouvriers: monomorphe

Tailles d'emboîtement : Niche dans le sol jusqu'à 2 mètres de profondeur, sous les pierres, les trottoirs, les trottoirs, parfois aussi dans le bois mort. Peut construire des monticules de sol (relativement plats), construira des toits sur leurs principaux sentiers de fourmis. Trouve souvent des nids satellites près de sources de nourriture ou d'endroits chauds.

Alimentation: Trophobiose, Zoophagie (sucres liquides et arthropodes)

Hibernation: Octobre – mars à 5-10°C, arrêt de la ponte après l'été en raison d'un rythme endogène, hibernation exogène (dépendante de la température), les colonies méditerranéennes et subtropicales peuvent avoir une hibernation réduite

Diapause : pendant les périodes chaudes et sèches, la colonie se reposera dans des chambres de nidification plus profondes

La reproduction: Le vol nuptial de juin à août essaimera les jours chauds et humides de l'après-midi. Les reines errantes peuvent souvent être trouvées jusqu'à ce qu'il fasse noir.

Les vols nuptiaux sont localement synchronisés, ce qui entraîne l'éjection simultanée de quantités massives de reines de milliers de nids. Lorsque ces fourmis volent, il est littéralement impossible de les manquer, elles sont partout. Ils semblent être plus répandus en Colombie-Britannique que dans d'autres parties du Canada, où ils font face à une plus grande concurrence de la part des autres Lasius.


Apparence/Coloration

Ouvriers: noir chatoyant à brun foncé, poils argentés

Reine: noir chatoyant à brun foncé, poils argentés

Mâles: noir chatoyant à brun foncé, poils argentés


Taille

Ouvriers: 3-5mm

Reine: 8-9 mm (parfois jusqu'à 12 mm), joufflu

Mâles: 3,5-4,5 mm, fine, petite tête avec de grands yeux, ressemble presque à une petite guêpe


Temps de développement

à 25°C

Ouvriers: 4-6 semaines (parfois jusqu'à 10 semaines)

Oeuf - Larve : 9-16 jours

Larve - Pupe : 9-13 jours

Pupe - Ouvrière : 9-12 jours

Remarques: -


Informations sur la gestion des fourmis

Recommandé pour les débutants : Certainement oui, mais gardez à l'esprit que les colonies se développent rapidement et peuvent rapidement devenir massives.

Température: Monde extérieur : 18 - 30°C, Zone de nidification : 20 - 26°C

Humidité: Monde extérieur : 30 - 50 %, Zone de nidification : 50 - 60 %

Types de nid : Nid de sol, ferme sablo-argileuse, gypse, Ytong, acryliques et nids imprimés en 3D (de préférence avec une couche de fond de sable-argile ou de coulis). Les fourmis ont besoin de zones humides pour leur couvée, celles-ci peuvent être fournies par un tube à essai d'eau fixé au nid.

Taille du formicarium : Doit correspondre à la taille actuelle de la colonie. Les colonies se développent rapidement alors soyez prêt à étendre leur configuration.

Accessoires formicarium : Source de chaleur optionnelle (matelas chauffant, câble chauffant ou lampe chauffante), ils n'en ont cependant pas vraiment besoin.

Type de substrat : Cette espèce peut bien marcher sur presque toutes les surfaces. Le verre, les tubes en vinyle, l'acrylique, le sable, l'argile et le coulis ne posent aucun problème. Ils peuvent également grimper verticalement et à l'envers sur du verre.


Humeur/Comportement

Les travailleurs de Lasius americanus sont extrêmement curieux, explorent fréquemment leur territoire et explorent immédiatement chaque nouvel espace qu'ils découvrent - même des colonies relativement petites montrent beaucoup d'activité extérieure. Ceci, combiné à leur petite taille, en fait de très bons artistes de l'évasion. Des vérifications régulières des barrières sont indispensables, s'il y a une faiblesse, ces fourmis la trouveront.

Une fois qu'elles ont atteint quelques centaines de fourmis, la colonie devient très efficace pour recruter des ouvrières vers une source de nourriture. Ils vont rapidement pulluler et occuper tout ce qui semble comestible. Les aliments non utilisés ou rejetés seront souvent enterrés avec un matériau de substrat. Ils commencent même à réagir aux vibrations, donc si vous ouvrez le couvercle d'un monde extérieur, vous pouvez vous attendre à ce que quelques ouvriers sortent du nid pour regarder de quoi il s'agit - cela leur permet de trouver de la nouvelle nourriture presque instantanément.

Au cours de la troisième ou quatrième année (lorsqu'il y a des milliers de travailleurs), ils commenceront à s'attaquer sérieusement à vos barrières. Des contrôles réguliers sont indispensables et il est fortement conseillé de leur laisser un peu d'espace pour se promener (plusieurs mondes extérieurs reliés par quelques mètres de tube) - moins ils ont d'espace, plus ils essaieront de se libérer de manière agressive et persistante. Une grande colonie a besoin d'un grand territoire pour rassembler suffisamment de nourriture - il s'agit d'une empreinte comportementale et aucune quantité de nourriture donnée ne l'empêchera de faire ce que sa programmation lui dit de faire.

! Lasius americanys est extrêmement agressif envers les autres espèces de fourmis . Si vous gardez d'autres fourmis, assurez-vous non seulement que les Lasius ne peuvent pas échapper à leur configuration, mais aussi qu'elles ne peuvent pas entrer dans les configurations de vos autres colonies. Lasius americanys attaquera et tuera très efficacement d'autres colonies si elles en ont l'occasion (cela inclut des espèces agressives comme Pheidole megacephala et les fourmis Tetramorium).


Informations supplémentaires sur la conservation des fourmis

Espèce très adaptable qui peut prospérer dans une grande variété de nids et de conditions de nidification. Fait toujours bien même dans des conditions moins qu'idéales.

Ne se soucie pas trop des vibrations et de la lumière non plus. Peut s'habituer à la lumière du jour mais préfère les nids sombres.

Les colonies se développent rapidement, alors planifiez à l'avance. Dans de bonnes conditions, ils peuvent facilement atteindre plus de 1000 travailleurs la deuxième année.

Les colonies peuvent atteindre des proportions assez massives de plus de 50 000 ouvrières - si vous souhaitez une bonne espèce pour débutant qui est tout aussi adaptable mais moins agressive et ne pousse pas aussi gros, jetez un œil à Formica fusca.

Les petites colonies sont assez ingénieuses avec des aliments protéinés mais boivent beaucoup d'eau sucrée. Les colonies plus grandes dévoreront férocement toute nourriture donnée.

Les travailleurs sont VRAIMENT RAPIDES et très agressifs - n'essayez PAS de les nourrir à l'intérieur de leur tube, les travailleurs s'échapperont inévitablement et se perdront.

Dès qu'ils ont leurs premiers ouvriers, placez leur tube dans un monde extérieur et offrez-y de la nourriture.

Les tubes à essai d'environ 15x150 mm sont d'excellents nids de départ. Ces tubes disposent d'un réservoir d'eau suffisamment grand pour plusieurs mois, ce qui signifie que vous n'aurez pas à déplacer vos fourmis avant que la colonie n'atteigne une bonne taille. La zone d'entrée doit être dimensionnée avec du coton et une grande paille (comme passage) pour réduire l'évaporation.

! Certaines colonies de Lasius americanus développent l'habitude de coller de petits débris dans les espaces entre le cadre du nid / monde extérieur et le couvercle. Cela devrait être interdit si possible, car avec le temps, cela peut accumuler suffisamment de pression pour soulever ou même casser le couvercle.


Régime et nutrition

Sucres

L'eau sucrée, le miel, le sirop d'érable et les liquides sucrés similaires fonctionnent tous bien. Je les ai même vus boire du lait renversé sur un trottoir une fois.

Soyez prudent lorsque vous diluez du miel dans de l'eau de miel, par temps chaud, l'eau de miel peut fermenter en une journée et si vous utilisez une mangeoire assistée par gravité, les gaz qui s'évaporent peuvent même pousser l'eau de miel hors de la mangeoire.

Protéine

Les mouches des fruits, les mouches et les petites araignées sont des aliments parfaits pour les petites colonies.

Les plus grandes colonies mangent des grillons, toutes sortes de mouches (terflies, mouches à viande, mouches vertes des bouteilles) et des moustiques, des sauterelles, des pupes d'insectes (pupes d'abeilles, des pupes de mouches à viande), des araignées, des vers de farine, des super vers, des cafards et même des trucs comme la nourriture humide pour chat ou de la viande de poulet.

Il est recommandé de leur donner occasionnellement une petite quantité d'eau salée ou des aliments salés (comme du jambon).

Retour au blog